Entretenir sa piscine

Published on avril 27th, 2010 | by Hydro Sud Direct

La mission du robot : le nettoyage de la piscine

Tranquillement installé au bord de sa piscine, une menthe à l’eau à la main, sur une chaise longue et à l’ombre d’un parasol… C’est la vision idyllique que l’on se fait tout naturellement de sa piscine lorsqu’on prévoit son installation.

Mais une piscine, ça n’est pas que ça ! Pour passer ces bons moments, il vous faudra porter une attention toute particulière à l’eau de votre bassin. Et donc nettoyer régulièrement fond et parois, pour enlever toutes les saletés qui s’invitent dans l’eau, en suspension, à la surface, ou au fond de votre piscine.

Bien sûr, vous pourrez procéder à ce nettoyage manuellement, armé d’un balai aspirateur manuel et à grand renfort d’huile de coude ! Mais au bout d’un certain temps, vous préfèrerez sûrement déléguer cette tâche… (et vous aurez bien raison !). C’est à ce moment-là que le fameux robot nettoyeur automatique rentre en scène.

Il existe trois grande familles de nettoyeurs automatiques.

  • Les nettoyeurs à aspiration

Autrement appelés balai à succion ou balai aspirateur hydraulique, ils sont branchés sur la filtration de la piscine. Vous devrez donc choisir votre nettoyeur en fonction de ses besoins au niveau de la pompe de votre piscine. Il suffit que le débit de filtration soit compatible avec celui de l’appareil.

Lors de ses déplacements aléatoires au fond du bassin (et parfois le long des parois selon le modèle), il aspirera en continu l’eau et les dépôts qui seront ensuite stockés dans le filtre de la piscine. Certains nettoyeurs sont équipés d’un « piège à feuilles » qui retient les particules grossières en amont.

Idéal pour une piscine hors-sol (souvent de forme géométrique simple et à fond plat), ces robots nettoyeurs hydrauliques fonctionnent généralement très lentement. On les recommande pour des piscines de 20 à 50m² maximum en raison de leur puissance et vitesse de déplacement réduites.

  • Les nettoyeurs à pression

Un surpresseur vient compléter le système de filtration de la piscine pour fournir la pression nécessaire au robot pour fonctionner.
On trouve des nettoyeurs qui se contentent de parcourir la surface de l’eau et de la balayer avec des « tentacules » qui envoient les saletés dans la bonde de fond et/ou les skimmers. D’autres appareils vont se déplacer au fond du bassin et sur les parois, et aspirer tous les débris présents dans la piscine pour les conserver dans le sac ou bac filtrant dont ils sont équipés.

Ils sont plutôt rapides en général et donc adaptés aux grandes piscines. De même, ils sont capables de nettoyer tous les recoins d’une piscine de forme moins classique.

  • Les robots électriques

Fonctionnant avec un ou plusieurs moteurs alimentés en courant électrique très basse tension, le robot électrique est forcément muni d’un filtre pour stocker les déchets qu’il aspire puisqu’il est totalement indépendant du système de filtration de votre piscine.

Certains modèles se promènent aussi bien au fond du bassin que sur les parois, le long de la ligne d’eau, mais aussi sur les marches d’escaliers et certaines plages immergées. Les modèles basiques ont un déplacement aléatoire mais d’autres appareils plus sophistiqués peuvent scanner votre piscine, mémoriser ses dimensions et caractéristiques et adapter le nettoyage selon les paramètres enregistrés.

Les robots à 3 moteurs sont en général équipés d’une télécommande pour permettre de les téléguider et de nettoyer les moindres recoins.

Dans tous les cas, avant votre achat, pensez à vous assurer que la longueur du câble du robot choisi correspond bien aux dimensions de votre piscine. Il serait dommage que l’appareil ne puisse pas aller jusqu’au bout du bassin.

Ces robots détestent fonctionner hors de l’eau ! Ils sont en général équipés d’une sécurité évitant cette situation qui leur serait fatale !
– La sécurité thermique stoppe le moteur quand celui-ci commence à surchauffer (c’est le cas, s’il sort de l’eau car il n’est plus refroidi).
– La sécurité « hors d’eau » permet au robot de détecter qu’il n’est plus dans la piscine et de faire marche arrière pour continuer le nettoyage (pas d’usure du moteur par surchauffe).

Plus onéreux que ses camarades, le robot électrique justifie cette différence de prix en vous apportant un service « haut de gamme » : nettoyage, brossage, autonomie, finesse de filtration, adaptation à toutes les formes de piscines, cycles de nettoyage adaptés aux besoins, téléguidage…

Si vous faites l’acquisition de votre premier robot, conservez, malgré tout, votre balai aspirateur manuel. Pour les actions de choc, la remise en service d’une piscine très sale au printemps par exemple, l’huile de coude sera encore votre meilleure alliée.

Fiche conseil : Choisir votre robot nettoyeur

(© Droits réservés – Crédits photos : Zodiac et Hydro Sud)

Tags:


About the Author



Back to Top ↑