Entretenir sa piscine

Publié le 25 juillet 2011 | par Hydro Sud Direct

0

Baignade en eau claire : les tests pour la piscine

L’eau de votre piscine doit être saine, claire et limpide. Pour cela, vous devez veiller à sa qualité, par le biais de contrôles réguliers.

En vérifiant le taux du stérilisant (chlore, brome, oxygène actif..) et le pH de l’eau, vous vous assurerez de bénéficier d’une eau de baignade de bonne qualité. Dans ce but, vous pourrez d’ailleurs être amené à mesurer d’autres paramètres composants de cette eau.

Quels sont les outils vous permettant de réaliser ces tests de l’eau, et quand faut-il les utiliser ?

Le pH (potentiel hydrogène) se vérifie à l’aide de papier pH, de réactifs liquides ou en comprimés, ou d’un pH-mètre.

L’avantage du papier pH, c’est qu’il est facile d’emploi. La méthode consiste à plonger une bandelette de papier pH dans un gobelet rempli d’eau de la piscine. Quelques secondes après, il suffit de comparer la couleur apparaissant sur la languette de papier au nuancier vendu avec le papier pH. La couleur du nuancier la plus approchante de celle de la bandelette indique, d’un coup d’œil, la valeur pH de l’eau contrôlée.
C’est une manip’ simple et économique. De plus, les bandelettes sont moins encombrantes et moins risquées à manier que des produits chimiques.

Avec les réactifs liquides et en comprimés, c’est le même principe : on ajoute, dans un tube plastique spécifique contenant de l’eau de la piscine, le réactif liquide (quelques gouttes) ou en comprimé. Après mélange ou dissolution, l’eau se colore. La couleur d’eau obtenue est comparée au nuancier imprimé sur le coté du tube.

Le réactif dépend de l’élément que vous testez : il faudra donc acheter, chez votre piscinier, les réactifs pour tous les composants de l’eau que vous souhaiterez mesurer.


Les mesures obtenues avec ces trois techniques ne sont pas aussi précises que celles obtenues avec un appareil électronique, mais, grâce aux progrès réalisés dans ce domaine, elles sont suffisamment exactes pour être exploitées, dans le cadre de l’entretien d’une piscine familiale.


Coté analyseur électronique, le pH-mètre, une fois étalonné, est simplement en partie plongé dans l’eau. La lecture de la valeur pH de l’eau se fait généralement sur un écran digital avec une précision au centième près.
L’opération est tellement simple et si peu contraignante qu’elle est souvent renouvelée et elle permet ainsi de garantir des traitements adaptés et une eau de très bonne qualité.

Concernant les analyseurs électroniques, les étalonnages sont les principales contraintes d’utilisation.
Par contre, les tests d’eau (réactifs, languettes..) doivent être réalisés à température moyenne, dans un endroit sec et à l’intérieur.
Stockez les réactifs de façon totalement hermétique, dans un environnement sec et à l’abri du soleil.
En raison de leurs dates de péremption, veillez à ne pas utiliser de tests périmés, qui pourraient engendrer des traitements chimiques inutiles et donc coûteux.

 

Et chez vous, comment testez-vous votre eau de baignade ?

crédit photos : SCP




Tags:


A propos de l'auteur



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page ↑