Construire sa piscine

Publié le 27 janvier 2011 | par Hydro Sud Direct

Traitement de l’eau de la piscine : l’automatisation

Pour un confort de baignade optimal, l’eau de votre bassin doit être saine et limpide. Pour atteindre cet objectif, une filtration adaptée et un traitement chimique complémentaire sont nécessaires.

Vous pouvez vous occuper vous-même du traitement chimique de l’eau de votre piscine. Pour plus de confort, un dispositif automatique peut être mis en place, qui se chargera de tester et traiter l’eau du bassin.

Différents systèmes automatisés de traitement de l’eau existent.

– Le régulateur de pH permet de maintenir la valeur pH de l’eau de votre piscine près de la neutralité. L’appareil analyse le pH de l’eau et injecte le produit correcteur automatiquement en cas de besoin. Cette action assure une parfaire efficacité du désinfectant et apporte un confort optimal pour les baigneurs.

crédit : Bayrol

– Le chlorinateur permet de diffuser le chlore nécessaire à la désinfection de l’eau dans la piscine. Un réservoir contient des galets à dissolution lente. Ce système n’est pas totalement automatisé, puisqu’il faut régler manuellement la quantité de matière active dispensée par l’appareil et recharger régulièrement la réserve de chlore.

– Le brominateur fonctionne comme le chlorinateur : il dispense une quantité régulière de brome pour une désinfection continue de l’eau du bassin.

– La céramique minérale active permet une diffusion continue et autorégulée de minéraux imprégnés de cuivre et d’argent. Ces minéraux oeuvrent à la désinfection de l’eau car ils agissent sur les algues et les bactéries. Ce procédé est en général associé à un traitement à base de chlore. La cartouche doit être changée tous les 6 mois.

Chlorinateurs, brominateurs et céramique minérale active ont des fonctionnements mécaniques, puisqu’ils se contentent de délivrer en continu le produit de traitement stocké en réserve.
D’autres dispositifs sont plus élaborés et permettent de traiter dans un objectif plus écologique et plus économique.

– L’électrolyse au sel : par électrolyse de l’eau salée, le sel contenu dans l’eau est transformé en chlore. Le taux de sel est très faible. C’est un dispositif de traitement écologique, très vite rentabilisé grâce à l’économie réalisée sur les produits chimiques devenus superflus. Pensez toutefois à procéder de temps en temps à des tests sur le pH de l’eau.

– Le traitement par ultraviolets est un principe écologique de désinfection de l’eau. Les virus, bactéries, algues, levures et moisissures sont éradiquées par les lampes UV. Ecologique, ce système de traitement vous permet de réduire votre consommation de produits chimiques complémentaires (obligatoire car les ultraviolets n’ont pas d’effet rémanent dans l’eau de la piscine).

– L’électrophysique cuivre/argent produit des ions ayant un fort pouvoir floculant et algicide. Ce système est écologique car il ne demande qu’une petite quantité de désinfectant pour l’effet rémanent.

Certains appareils intègrent une « intelligence » leur permettant de déclencher l’injection de produits chimiques selon des mesures régulières de l’eau à traiter.
Par une sonde, l’appareil mesure le taux de matière active contenue dans l’eau ce qui lui permet de doser parfaitement le produit à injecter, selon les besoins.

L’efficacité n’est pas dans la quantité, mais dans la précision et la régularité du dosage.

Et vous, vous avez choisi quoi comme dispositif de traitement automatique pour l’eau de votre piscine ?

Découvrez notre fiche conseil sur le traitement automatique de l’eau





A propos de l'auteur



Haut de page ↑